Voir c’est croire : une délégation en Tanzanie permet de comprendre le véritable impact du Canada à l’étranger

Par : Emma Publié le 05/02/2020

Voir c’est croire. Cela peut sembler être un cliché, mais nos délégations parlementaires sont la preuve qu’il y a beaucoup de pouvoir et de vérité dans cette phrase. Constater le progrès accompli en vue de mettre fin à l’extrême pauvreté et rencontrer les personnes dont la vie a été positivement changée grâce au financement canadien donne vie à l’histoire de l’aide canadienne et procure une expérience qui ne s’obtient pas à la suite de la lecture d’un rapport. Les délégations sont la possibilité de montrer un soutien non partisan pour l’investissement dans l’aide étrangère, d’un côté comme de l’autre de la Chambre des communes. 

En janvier 2020, Résultats Canada a invité deux députés, soit la députée conservatrice Lianne Rood et le député libéral Marwan Tabbara, à venir voir sur place en Tanzanie l’impact des projets financés par le Canada. Nous avons rencontré des enseignants, des travailleurs du secteur de la santé ainsi que des membres de la communauté; tous dévoués à assurer à l’ensemble des Tanzaniens un accès équitable à l’éducation, à la santé et aux possibilités. La Tanzanie est l’un des principaux pays bénéficiaires de l’aide canadienne et par conséquent le Canada soutient le travail qui s’y fait par le biais de programmes et de partenariats.

Grâce à l’appui de partenaires canadiens en Tanzanie, notamment WaterAid Canada, Amref Health Africa et Nutrition International, nous avons été en mesure de visiter des centres de soins de santé, des écoles et des centres communautaires pour voir les améliorations réalisées en matière de santé maternelle et infantile, d’accès à l’eau potable, en hygiène et nutrition. Nous avons appris que la construction de nouvelles installations plus sécuritaires contribue à réduire le nombre de décès maternels dans les zones rurales de la Tanzanie. Dans un centre de santé, le nombre d’accouchements est passé de 25 par mois à 140-160 par mois, tout simplement parce que davantage de mères ont confiance dans les soins qu’elles reçoivent, ce qui réduit le nombre d’accouchements à risque à domicile et garantit aux mères et à leur bébé un bon départ dans la vie.

Nous avons également visité un centre de santé urbain où nous avons pris connaissance du travail d’immunisation financé par Gavi, l’Alliance du Vaccinun partenariat mondial pour la santé soutenu par le gouvernement du Canada. Nous avons appris ici comment une municipalité de Dar es-Salaam a pu numériser les dossiers de vaccination dans 46 établissements de santé grâce à l’utilisation de tablettes - ce qui signifie des dossiers plus précis pour les patients et une meilleure qualité de soins de la part des travailleurs de la santé.

Les deux députés sont rentrés au Canada avec une nouvelle perspective sur l’importance de l’aide canadienne et sont impatients de soulever d’importantes questions de santé mondiale au sein du parlement. Mais ne nous croyez pas sur parole, voici ce que les députés ont dit de leur expérience :

 « Il y a beaucoup de gens ici [en Tanzanie] qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, mais lorsque nous injectons des ressources dans ces communautés, nous constatons des progrès dans leur santé maternelle, leur taux de vaccination, leur nutrition et cela conduit à une meilleure santé générale des Tanzaniens, en particulier dans les communautés rurales. »

- le député Marwan Tabbara

« Les Canadiens devraient être fiers, car nous avons un impact énorme sur la vie de beaucoup de gens, et je suis fière d’avoir représenté le Canada en Tanzanie. »

- la députée Lianne Rood


searcharrow-circle-up