Au revoir 2020

Par : Laura Publié le 10/12/2020

nous donnons le meilleur de nous-mêmes lorsque nous sommes au service des autres

En pensant à 2020, je me suis souvenue d’une publication qui a circulé sur les réseaux sociaux il y a quelques mois qui m’a beaucoup inspiré et qui m’a amené à réfléchir sur ce qui rend notre travail à Résultats si important. Cela m’a amené à remonter le temps, lorsqu’un étudiant a demandé à l’anthropologue Margaret Mead ce qu’elle considérait comme le premier signe de civilisation au sein d’une culture.

L’étudiant s’attendait à ce que Mead parle des hameçons ou des pots de terre cuite – mais sa réponse a été tout autre. Mead a plutôt répondu que le premier signe de civilisation était lorsque le fémur guérissait après avoir été fracturé. Elle a expliqué que personne ne survivait dans l’ancien temps des suites d’une jambe fracturée. Vous ne pouviez fuir le danger ou chercher de la nourriture ou de l’eau. Un fémur guéri après une fracture était la preuve qu’une personne s’était occupée de la personne blessée, avait pansé sa blessure et avait assuré sa sécurité jusqu’au rétablissement. Aider autrui pendant une période difficile a été le premier signe de civilisation. Nous donnons le meilleur de nous-mêmes lorsque nous sommes au service des autres, affirmait Mead.

Voilà l’essence de Résultats. Et plus important encore, voilà la raison pour laquelle je suis tant inspirée par les bénévoles de Résultats et ses allié.e.s – qui se sont engagé.e.s pour un monde meilleur qu’on sait possible. Dans notre travail de plaidoyer, nous reconnaissons que nous donnons le meilleur de nous-mêmes lorsque nous sommes au service des autres.

Cette année, grâce à des efforts de plaidoyer à la fois stratégiques et réfléchis et des centaines d’actions, notre engagement collectif au service des autres a eu un grand impact. Nous avons contribué à l’obtention d’engagements canadiens de 600 millions $ CA auprès de Gavi, l’Alliance du Vaccin (GAVI) et 190 millions $ CA à l'Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP). L’investissement du Canada auprès de GAVI permet de vacciner 300 millions d’enfants et de sauver plus de 8 millions de vies. La contribution du Canada à l’IMEP est un signe que le monde poursuivra sans relâche ses efforts en vue d’une éradication de la polio.

Quand la COVID-19 a frappé, les bénévoles de Résultats Canada sont passé.e.s en vitesse supérieure. Dès avril, nous demandions aux décideurs politiques de passer à l’action pour qu’il n’y ait plus de #CovidNullePart et réclamions du gouvernement d’investir l’équivalent d’au moins 1 % de notre réponse nationale à la pandémie en aide internationale ou 2,3 milliards $ CA en tant que nouvelle aide. Cet engagement :

(1) contribuerait aux vaccins, aux tests et aux traitements qui sont nécessaires à une réponse mondiale équitable et
(2) atténuerait les effets collatéraux du virus en intensifiant nos efforts en matière de nutrition, de sécurité alimentaire, de santé infantile et d’éducation.

Jusqu’à maintenant, notre campagne a suscité un appui dans tout le Canada, avec l’endossement de près de 100 organisations de la société civile, et a contribué à atteindre le montant d’un milliard de dollars dédié à la réponse internationale du Canada.

Alors que 2021 approche, plusieurs choses dans le monde semblent incertaines, mais notre mission demeure claire. Ensemble, nous continuerons de plaider en faveur de solutions à fort impact et d’un progrès se mesurant en vies sauvées, en hausse du nombre d’enfants ayant accès à une éducation et en une économie plus inclusive pour toutes et tous. Et, sur une note plus personnelle, je continuerai d’être inspirée par les bénévoles de Résultats, par leur force et par la force de leurs actions. Vous m’inspirez de tellement de manières — par le temps que vous offrez, votre voix, votre énergie, votre courageet votre engagement pour un monde sans pauvreté. Vos efforts en 2020 ont fait une différence et j’ai hâte de voir ce qu’on peut accomplir en 2021.

Je vous transmets mes vœux les plus chaleureux pour le temps des fêtes.

Chris Dendys
Directrice générale

searcharrow-circle-up