Des parlementaires en délégation constatent l’importance du soutien canadien

Par : Résultats Canada Publié le 30/01/2023

Au cours de la semaine du 16 au 20 janvier, Résultats Canada a eu la chance d’emmener 4 député.e.s, Scott Aitchison, Valerie Bradford, Iqwinder Gaheer et Eric Melillo, pour voir les défis et solutions à la pauvreté mondiale au Kenya. Entre autres initiatives à haut impact, nous avons exploré des programmes qui permettent de sauver des vies dans les milieux les plus marginalisés, étant axés sur le développement de la petite enfance, la tuberculose, la santé et la nutrition maternelles ainsi que l’éducation. Nous avons abordé toutes nos visites dans une optique d’analyse de l’égalité des sexes et de la localisation.

pourquoi sommes-nous allé.e.s au Kenya?

Le Kenya est, pour plusieurs raisons, un choix stratégique pour étudier les répercussions d’un accès équitable à la santé et à l’éducation. Au Kenya, environ 36,1 % de la population vit sous le seuil de pauvreté international de 1,90 dollar US par jour. Son climat rude, avec ses sécheresses cycliques, a un impact disproportionné sur les populations les plus marginalisées, en particulier les femmes et les enfants. La pandémie de COVID-19 n’a fait qu’exacerber ces vulnérabilités. Bien que les progrès aient été constants avec le support des donateurs comme le Canada, des défis subsistent en raison des taux élevés de chômage chez les jeunes, de l’inégalité des revenus, de la vulnérabilité de l’économie et du manque d’accès au secteur des soins de santé et de la moindre qualité de ces derniers. Cette délégation nous a fourni une chance unique d’observer de façon directe les actions qu’entreprend le Kenya pour remédier à ces problèmes urgents.

Grâce au soutien de nos partenaires au Kenya, dont le partenaire d’ACTION, KANCOUNICEF, Nutrition International, FIND, the global alliance for diagnostics, Stop TB Partnership et soient TB Alliance, nous avons pu rencontrer des organismes de développement canadiens internationaux, des représentant.e.s du gouvernement du Kenya, des organisations locales de la société civile, des travailleur.euse.s en santé communautaire et des membres de la communauté. Les membres de la délégation ont participé à un exposé à la résidence officielle du haut-commissionnaire du Canada auprès du Kenya, ainsi qu’à une rencontre avec des parlementaires du Kenya.

Voici quelques moments forts de nos visites : 

  • Nous nous sommes éduqué.e.s sur les façons d’améliorer l’accès à la justice pour les survivant.e.s de la violence de genre ainsi que sur l’égalité des genres au Centre for Rights Education and Awareness (Centre pour l'éducation et la sensibilisation aux droits). Ce Centre, qui obtient du soutien canadien et se situe à Kibera – le plus grand établissement urbain informel en Afrique – a pu servir plus de 3 000 survivant.e.s de la violence de genre.
  • Nous avons visité des programmes de santé et de nutrition dans le district de Makueni à une période où ce district ressent les conséquences néfastes d’une sécheresse prolongée qui a causé une faim et une malnutrition généralisées dans plusieurs parties du Kenya et de l’Afrique de l’Est. Nous avons eu la chance de rencontrer des agent.e.s de santé communautaires bénévoles comme Eunice Nziroqui a partagé ses expériences avec les membres de la délégation, racontant notamment comment elle a marché 8 kilomètres sur un sol arride avec sa voisine qui a commencé à accoucher, juste pour s’assurer qu’elle arrive à temps au centre de santé le plus proche. 
  • Nous avons aussi visité une clinique de tuberculose (TB) dans le district de Machakos où nous avons accompagné des agent.e.s de santé communautaires bénévoles qui faisaient des tests de dépistage de la COVID-19 et de la TB dans les foyers.  
  • Le dernier jour, les membres de la délégation ont visité un centre du développement de la petite enfance (Little Angels Day Care) à Korogocho, un autre établissement informel, où ielles ont discuté avec des prestataires de services aux enfants sur leur rôle dans les soins aux enfants et les défis auxquels ielles sont confronté.e.s. 

À leur retour au Canada, toustes les député.e.s avaient appris le rôle que peut jouer notre gouvernement dans la promotion d’une politique du développement et d’un soutien à grand impact, ce qui est particulièrement important dans le contexte de notre plaidoyer pour une augmentation du soutien accordé par le Canada dans le budget 2023 avec notre campagne #TenirLaPromesse. Voici ce que les député.e.s avaient à dire sur leur expérience :  



Les député.e.s ont également eu la gentillesse de répondre aux questions d’intervenant.e.s bénévoles au sujet des observations des député.e.s sur la délégation et sur leur participation au développement international. Découvrez ce qu’ils avaient à dire :


Vous voulez en voir plus? Trouvez les observations de Chris Dendys, notre directrice générale, sur la délégation dans nos Reels Instagram!

pour communiquer avec nous

Générer la volonté politique nécessaire pour mettre fin à l’extrême pauvreté.
Le changement est possible.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.