écrivez une lettre d'opinion

#VaccinsÇaMarche

impliquez-vous sans tarder!

take-action-arrows-yellow

participez au consultations prébudgétaires

en savoir plus

Le processus de consultations prébudgétaires du gouvernement du Canada invite les Canadiens à aider le gouvernement à prendre une décision éclairée sur la façon de dépenser les sommes d’argent. Utilisez nos instructions détaillées pour faire en sorte que le développement international soit prioritaire.

pourquoi il faut participer

En tant que Canadien, vous pouvez et vous devez avoir votre mot à dire sur la façon dont le budget fédéral est élaboré. Faire partie d’une démocratie c’est bien plus que voter, c’est aussi utiliser sa voix, entre les élections, en sollicitant notre député et les décideurs du gouvernement.

conseil d'expert

Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour dire au gouvernement où vous pensez que l’argent devrait être dépensé. Il suffit d’agir pour faire entendre son opinion.

conseil pratique

Participez dès maintenant puisqu’il n’y a pas de date limite fixée pour les consultations prébudgétaires! Si vous souhaitez vous inspirer, consultez la soumission de Résultats Canada pour le budget 2019 et pour un appui, n’hésitez pas à demander l’aide des collègues bénévoles.

écrivez une lettre d'opinion

en savoir plus

Écrivez une lettre d’opinion pour partager votre opinion sur un sujet digne d’une couverture médiatique, lié à notre campagne en cours. Plus long qu’une lettre ouverte aux journaux, une lettre d’opinion vous permet d’aller plus en profondeur pour éduquer les citoyens, stimuler le débat public ou aider à modeler des politiques. Au moment de la rédaction de votre lettre d’opinion, consultez nos instructions détaillées et obtenez la publication de votre lettre dans les médias.

pourquoi rédiger une lettre d'opinion

La lettre d’opinion vous permet de partager vos connaissances, votre opinion et votre passion, et ce indépendamment du point de vue du journal. Écrivez jusqu’à 750 mots pour faire entendre votre voix. Explorez en détail les enjeux de notre campagne, présentez des observations et des idées et contestez le statu quo.

conseil d'expert

Les lecteurs souhaitent lire sur les questions qui dominent dans les nouvelles et c’est ce que les rédacteurs en chef veulent publier. Le synchronisme est essentiel!

conseil pratique

Malheureusement, vous ne pourrez éliminer l’extrême pauvreté en 750 mots. Alors, concentrez-vous à souligner un seul point de manière claire et convaincante.

écrivez une lettre ouverte aux journaux

en savoir plus

Écrivez une lettre ouverte aux journaux sur les thèmes reliés à des évènements actuels ou en réaction à un sujet déjà abordé par le journal. Faites preuve de créativité en trouvant un élément accrocheur tiré du journal puis faites un lien avec notre campagne. Pour faciliter la rédaction de votre lettre ouverte et pour que celle-ci soit publiée, consultez nos instructions détaillées.

pourquoi rédiger une lettre ouverte aux journaux

La rédaction d’une lettre ouverte aux journaux permet de faire entendre son opinion rapidement. Elle ne nécessite pas beaucoup de recherche et peut être brève et concise – il suffit de 200 à 500 mots! Quand le temps presse, on choisit de rédiger une lettre ouverte aux journaux.

conseil d'expert

Un texte court et concis augmente votre chance d’être publié. (Et n’ayez pas peur d’être audacieux!)

conseil pratique

C’est grâce à vous si les politiciens occupent leur fonction! En tant que Canadiens, nous les avons portés au pouvoir pour qu’ils nous représentent. Pour cette raison, ils veulent être mis au courant des enjeux qui nous tiennent à cœur.

utiliser les médias sociaux

en savoir plus

Les médias sociaux permettent de faire entendre son opinion rapidement et fréquemment. En taguant votre député ou ministre, vous donnerez à la vaccination une visibilité immédiate qui pourra être amplifiée à la suite du partage et de la republication de votre message. Consultez notre marche à suivre ou bien utilisez nos tweets prêts à être publiés et soyez actifs sur les réseaux sociaux sans tarder!

pourquoi utiliser les médias sociaux

Les médias sociaux sont un moyen rapide et facile pour prendre la parole et faire connaître à votre député les enjeux qui vous tiennent à cœur et qui sont liés à notre campagne en cours. Retenez l’attention du public et dites au Canada qu’il doit maintenir son rôle de leader sur la scène mondiale.

conseil d'expert

Twitter est une plateforme axée sur les nouvelles! 71 % de ses utilisateurs le consultent quotidiennement pour s’informer des dernières nouvelles. Par conséquent, Twitter est une excellente plateforme pour partager et diffuser vos nouvelles.

conseil pratique

Les politiciens sont des gens comme nous! N’hésitez pas à utiliser les médias sociaux pour leur faire part des enjeux qui vous préoccupent. 94 % des Canadiens sont présents sur au moins l’une des plateformes qu’offrent les médias sociaux; c’est donc tout à fait normal que les politiciens y soient également.

rencontrer son député

en savoir plus

Allez à la rencontre de votre député pour établir (ou renforcer) une relation. Votre député travaille pour vous, alors planifiez bien votre rencontre, soyez informés et ayez en tête une demande claire à discuter. Consultez notre marche à suivre (qui se trouve à droite) et passez à l’action!

pourquoi aller à la rencontre de votre député

Une rencontre avec votre député est l’occasion de faire entendre votre voix, de partager vos pensées et histoires personnelles sur un enjeu d’importance pour vous. Le meilleur moyen pour faire connaître son point de vue sur la Colline parlementaire, c’est de bâtir une relation personnelle avec son député.

conseil d'expert

Pour attirer l’attention de votre député et avoir une certaine influence, vous pouvez lui faire parvenir par courrier une lettre écrite à la main – mais rien ne bat l’efficacité d’une rencontre en personne.

conseil pratique

Pour que votre rencontre se démarque, envoyez-nous un courriel afin d’obtenir quelques conseils d’initiés, comme le dernier abrégé pour député.

voir l’ensemble des actions réalisées

action-bluebox-arrow-next

instructions détaillées pour écrire une lettre d'opinion

Notre campagne #VaccinsÇaMarche s'assure que les enfants reçoivent les vaccins qui sauvent des vies. Avec votre aide, nous pouvons nous assurer que le Canada demeure l’un des leaders en matière de santé mondiale en prenant un engagement financier solide envers l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) et Gavi, l’Alliance du vaccin. 

Demande no1: Que le Canada verse 215 millions $ à l’IMEP au cours des 4 prochaines années.

Demande no2: Que le Canada s’engage à financer audacieusement Gavi pour les 5 prochaines années.

lettre d’opinion \
: une page portant sur un thème et qui se trouve habituellement du côté opposé à la page éditoriale

Écrivez votre lettre d’opinion pour partager votre opinion sur un sujet digne d’une couverture médiatique, lié à notre campagne #VaccinsÇaMarche Plus long qu’une lettre ouverte aux journaux, une lettre d’opinion vous permet d’aller plus en profondeur pour éduquer les citoyens, stimuler le débat public ou aider à modeler des politiques. Au moment de la rédaction de votre lettre d’opinion, lisez nos principaux conseils, et suivez nos instructions détaillées et obtenez la publication de votre lettre dans les médias.

lisez nos principaux conseils

  1. Unissez vos forces à celles d’un autre bénévole! Pourquoi ne pas corédiger, avec un collègue, votre lettre d’opinion?
  2. Assurez-vous d’être pertinent et en temps opportun – dans un délai de 2 jours à la suite d’un évènement en cours.
  3. Soyez exacts dans vos propos. Faites une bonne recherche au préalable pour être en mesure de fournir des sources qui appuient vos propos!

conseil pratique

Trouvez une histoire locale qui peut être liée à la campagne en cours.

Y a-t-il eu récemment dans votre quartier ou dans une localité voisine un avis d’ébullition de l’eau? Si oui, vous pourriez utiliser cette situation pour attirer l’attention sur le fait qu’il reste encore des personnes qui, dans le monde, n’ont toujours pas accès à de l’eau potable. Une augmentation du budget de l’aide canadienne est essentielle si l’on veut atteindre les personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

suivez ces 9 étapes

  1. Familiarisez-vous avec notre campagne.
  2. Trouvez un lien qui unit notre campagne et un sujet digne d’une couverture médiatique, ou un élément accrocheur qui vous inspire. Voici quelques pistes pour vous aider : 
    • trouvez ici des dates importantes, des mots-clics et des mots clés
    • faites une recherche sur le Web; lisez de récents articles ou consultez des ressources externes
    • référez-vous aux lettres d'opinion déjà publiées.
  3. Rédigez une lettre d’opinion pour faire connaître votre pensée sur un enjeu lié à notre campagne en cours. Voir un exemple ci-dessous.
    • pour commencer, saluez le rédacteur en chef
    • rédigez environ 750 mots 
    • ajoutez votre nom, adresse postale et numéro de téléphone. Contrairement à la lettre ouverte aux journaux, vous devrez soumettre une courte description de vous-même qui accompagnera la publication de votre lettre d’opinion.
  4. Pour soumettre par courriel votre lettre d’opinion, consultez notre liste lists d'adresses courriel des rédacteurs en chef. 
  5. Cliquez sur « envoyer »!
  6. Dans les jours qui suivront l’envoi de votre courriel, faites un suivi auprès du rédacteur en chef par téléphone. S’il vous semble que votre lettre d’opinion ne sera pas publiée, il ne faut surtout pas abandonner! Demandez une rétroaction et faites parvenir votre courriel à un autre rédacteur en chef et faites un suivi à nouveau.
  7. Faites parvenir votre lettre d’opinion à député pour lui faire part de votre opinion.
  8. Si vous faites partie d’un groupe Résultats, faites savoir à votre chef de groupe que vous avez soumis une lettre d’opinion. Et si vous ne faites pas partie d’un groupe Résultats, pourquoi ne pas songer à le faire? En attendant, veuillez remplir le formulaire « Actions menées » disponible en ligne.
  9. Si votre lettre d’opinion est publiée, faites-le savoir sur les médias sociaux en taguant @ResultsCda et votre député. Puis assurez-vous d’en informer votre chef de groupe!

Vous trouverez d'autres ressources pour vous aider à rédiger votre lettre d'opinion de même que des dates à retenir, des mots-clics et des mots clés se trouvant sur notre page de ici.

voir un exemple d'une lettre d'opinion

Opinion : La lutte contre les maladies d’importances mondiales peut aider à transformer la vie des femmes

Le premier ministre a récemment annoncé une augmentation de 16 pour cent en faveur du Fonds mondial. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le Canada et pour le monde. Le Canada s’est engagé à verser 930,4 millions $ au cours des trois prochaines années. Cet argent aidera à sauver 16 millions de vies, à couper de moitié les taux de mortalité dus à l’infection par le VIH, à la TB et au paludisme en plus de bâtir des systèmes de santé plus solides d’ici 2023.

La menace commune que sont les maladies mortelles a la capacité de rassembler les nations, dans ce monde de plus en plus divisé. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est un symbole de coopération internationale. Le Fonds a été fondé en 2002 afin de combiner les ressources des gouvernements, des groupes de la société civile et des organismes techniques. Il s’est donné comme mission de financer et de mettre en œuvre de nouveaux moyens pour lutter contre les trois maladies épidémiques les plus importantes et persistantes.

Aujourd’hui, le partenariat opère dans plus d’une centaine de pays et agit sur de nombreux fronts; de la détection au traitement de la tuberculose, à la prévention de la transmission mère-enfant du VIH jusqu’à la distribution de moustiquaires.

Depuis la création du Fonds mondial, 27 millions de vies ont été sauvées. Toutefois, le combat est loin d’être gagné. Ensemble, le sida, la TB et le paludisme continuent de tuer près de trois millions de personnes chaque année. Des souches résistantes de TB ont proliféré et une pharmacorésistance aux médicaments antirétroviraux et aux traitements contre le paludisme a fait son apparition. Le paludisme refait surface et les taux de VIH sont à la hausse chez les adolescents. En fait, un millier de jeunes femmes et filles contractent le VIH chaque jour.

Le financement de ces programmes clés plafonne malgré un besoin croissant. Le monde n’est pas en voie d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé dans le cadre des Objectifs de développement durable, soit celui de mettre fin à ces épidémies d’ici 2030.

Pour intensifier la lutte au cours des trois prochaines années, le Fonds mondial a demandé un renouvellement du financement de l’ordre de 14 milliards $ US pour son 6e cycle de réapprovisionnement.

Le Canada a généreusement répondu à l’appel. Ce faisant, il a maintenu son engagement envers sa Politique d’aide internationale féministe. Les femmes et les filles souffrent de façon disproportionnée de ces trois grandes épidémies. Elles sont la cible de violences fondées sur le sexe, d’exploitation sexuelle et ont des taux d’infection au VIH qui sont supérieurs.

De plus, puisqu’elles sont les premières dispensaires de soins dans une maisonnée, elles portent le poids financier et émotionnel de ces maladies. Le Fonds mondial traite directement les causes sociales et culturelles qui sont derrière les souffrances des femmes, incluant l’absence de respect à l’égard de leur santé et de leurs droits sexuels. S’il obtient le niveau de financement qu’il demande, le Fonds fera plus que sauver des vies.

Aux côtés de chacune des vies sauvées, il y aura des histoires de vies transformées qui ne seront pas racontées : une jeune fille qui trouve un groupe de soutien pour l’aider à s’émanciper tandis qu’elle devient adulte; une femme qui reçoit des soins directement dans sa maison par une autre femme qui est infirmière communautaire, et plus encore.

La nécessité de sauver des vies est primordiale. Mais il existe également des motifs économiques valables d’appuyer le Fonds mondial. Les pertes dues au sida, à la TB et au paludisme sont astronomiques. Le sida donne lieu à 7,2 milliards $ de perte de revenu annuellement, le paludisme engendre 12 milliards $ en coûts directs et indirects en Afrique seulement et on projette que la TB produira 1 billion $ en coûts au cours des 15 prochaines années.

Le Fonds mondial compte parmi les moyens les plus fiables pour investir en santé mondiale. Il s’agit d’un modèle d’efficacité et de transparence. Chaque dollar investi dans le Fonds mondial rapporte 19 $ en gain en matière de santé et en bénéfices économiques. Nos pays alliés et nos partenaires commerciaux comptent parmi les pays qui ont le plus à gagner de ces investissements. Nous avons intérêt à réduire les coûts de santé et à accroître la prospérité mondiale par l’entremise d’un Fonds mondial pleinement financé.

Lors de la conférence Women Deliver, la plus importante conférence mondiale sur l’égalité des sexes, tenue à Vancouver en juin dernier, le premier ministre Justin Trudeau a reçu une ovation de la part des 7 000 délégués présents, pour son féminisme et sa promesse de financer la santé et les droits des femmes à l’échelle internationale. Un investissement important dans le Fonds mondial constitue une étape importante et audacieuse vers la réalisation de sa promesse.

À la suite de l’annonce du Canada faite lors du Sommet du G7 en France, des leaders internationaux de l’Allemagne, de l’Italie et de l’UE ont également annoncé des augmentations de financement semblables. Il ne faut pas sous-estimer la capacité du Canada, une démocratie solidaire et bienveillante, à diriger par l’exemple.

        -    Chitra Ramaswami, Randy Rudolph & Stephen St. Denis, 4 septembre 2019. Edmonton Journal

conseil pratique

Il se peut qu’un rédacteur en chef exige l’exclusivité pour publier votre lettre d’opinion. Par conséquent, ne soumettez votre lettre d’opinion qu’à un seul rédacteur en chef à la fois et faites un suivi jusqu’à ce qu’il vous réponde avant de soumettre votre lettre d’opinion à un autre journal.

conseil pratique

Puisque votre lettre d’opinion porte sur un enjeu d’actualité, ne tardez pas trop pour faire un suivi auprès du rédacteur en chef. La pertinence de votre article pourrait être compromise.

« J’ai beaucoup aimé tout le processus derrière la rédaction d’une lettre d’opinion : que ce soit la lecture d’informations sur le Fonds mondial ou ordonner mes différentes pensées et trouver les mots justes pour les exprimer. J’ai ressenti un sentiment de satisfaction simplement pour l’avoir écrite, alors voir sa publication fut un atout de plus. J’encourage tous ceux et celles qui s’intéresse à un sujet de tenter leur chance. » 

- Chitra, bénévole Résultats
searcharrow-circle-upprinter