Un an de COVID-19 : pourquoi renouveler notre demande concernant le 1 % d’aide canadienne additionnelle

Par : Laura Publié le 12/03/2021

En date du 13 mars, cela fait un an que le Parlement du Canada a ajourné ses travaux en raison de la COVID-19. Le fait de pouvoir œuvrer aux côtés de nos partenaires et de personnes comme vous déterminées à enrayer la COVID-19 partout dans le monde nous a permis de continuer à avancer malgré le chaos.

En moins d’un an, nous avons déplacé des montagnes ensemble ― des montagnes d’investissement qui sauveront des vies de millions de personnes.

En juin 2020, nous avons demandé au gouvernement canadien d’affecter au moins 1 % de sa réponse nationale à la COVID-19 en tant que nouvelle aide internationale. Grâce en partie à nos actions au cours de l’année 2020, le Canada s’est engagé à octroyer un total de 1,2 milliard $ de financement additionnel pour la réponse mondiale à la COVID-19. Cela incluait entre autres un financement pour le Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) et pour répondre aux impacts humanitaires et de développement causés par la pandémie.

Il y a quelques semaines seulement, nous avons atteint de nouveaux sommets pour qu’il n’y ait plus de #COVIDNullePart, avec l’annonce du premier ministre Justin Trudeau d’un nouvel investissement de 75 millions $ CA important pour l’Accélérateur ACT. En date d’aujourd’hui, cela signifie 973 millions $ CA dédiés à l’Accélérateur (dont 940 millions $ CA constituent une nouvelle aide internationale), faisant ainsi du Canada un réel champion de cette initiative en atteignant sa « juste part » d’investissement.

Avec cette demande renouvelée concernant le 1 %, le Canada investirait l’équivalent
de ce que d’autres pays à revenu élevé ont investi en moyenne en aide internationale,
si on se fie au pourcentage du revenu national brut (RNB) prépandémie (0,38 %).

Bien que nous puissions être fiers de ce qui a été accompli jusqu’à maintenant, les besoins sont encore grands et nous devons continuer sur notre lancée. Nous savons qu’enrayer la pandémie de COVID-19 partout dans le monde est vital pour notre santé mondiale et notre sécurité économique.

En raison de la pandémie, plus du double de personnes font face à une grave famine; approximativement 1,2 milliard d’élèves ont connu des interruptions dans leur éducation; et au moins 80 millions d’enfants n’ont pas pu recevoir leurs vaccins de routine en 2020, ce qui augmente le risque d’autres épidémies. Alors que le virus et ses variants ont maintenant contaminé plus de 100 millions de personnes, enlevé la vie à plus de 2 millions de personnes et causé des pertes économiques mensuelles d’environ 500 milliards $ US, à l’échelle mondiale, nous n’avons d’autre choix que de prendre des mesures extraordinaires.

En collaboration avec nos allié.e.s du secteur et avec l’appui de plusieurs bénévoles de Résultats ayant participé à la Semaine du développement international, nous avons revisité notre demande faite au gouvernement du Canada concernant le 1 %. Nous ne sommes plus à répondre de façon urgente à la crise comme c’était le cas au début de la pandémie. Nous devons maintenant penser à la relance sur le long terme, ce qui demandera au Canada de faire preuve de leadership en s’appuyant sur les bases instaurées en 2020.

La demande renouvelée :

Le Canada doit investir 1 % de sa réponse nationale à la COVID-19 en aide internationale additionnelle de 2020-21 à 2022-23, soit un montant cumulé de 5,9 milliards $ CA sur 3 ans. Avec un montant approximatif de 1,2 milliard $ CA déjà engagé en 2020-21, cela se traduirait donc par un montant de 7,8 milliards $ CA de l’enveloppe d’aide internationale (EAI) en 2021-22 et 8,7 milliards $ CA en 2022-23 pour mettre le Canada sur la voie de hausses annuelles soutenues.

Résultats Canada a fait un premier pas en appui à la demande renouvelée en soumettant une note d’information au ministère des Finances du Canada dans le cadre d’une consultation prébudgétaire, qui explique les raisons pour lesquelles le Canada devrait investir 1 % de sa réponse à la COVID-19 en aide internationale additionnelle.

Passez à l’action :
Vous pouvez passer à l’action sur les médias sociaux en mentionnant @FinancesCanada, @cafreeland et votre député.e. Utilisez ces images et référez-vous au gazouillis ci-dessous pour créer votre propre message.

En investissant 1 % de sa réponse nationale à la #COVID19 en aide internationale, le Canada peut sauver des vies, avoir un retour important sur l’investissement et être un leader mondial durant la pandémie @FinancesCanada @cafreeland #Budget2021 #Canada4Results www.endcovideverywhere.ca

Restez à l’affût pour en savoir davantage sur les moyens de passer à l’action en faveur de cette demande!

searcharrow-circle-up